Démarrage des travaux pour la création d’un réseau transfrontalier de la laine de mouton

Dans le cadre du projet Interreg DEFI-Laine, les 12 partenaires français, belges et luxembourgeois travaillent à la création d’une Association transnationale de la filière laine de mouton – un réseau transfrontalier de professionnels qui pourrait notamment porter les questions de la laine au niveau politique et continuer le travail de mise en réseau des acteurs, de valorisation et de promotion des laines locales initié dans le cadre de ce projet européen.
Afin que cette Association soit représentative de la filière, différents acteurs belges, luxembourgeois et français du secteur de la laine de mouton ont été conviés à une réunion pour donner leur avis, faire connaître leurs besoins et leurs motivations pour ce type de structure.
Le but de cette journée était de définir dans les grandes lignes les objectifs, les missions et la gouvernance de cette association transnationale.

Voici ce qu’il en ressort :

Quel serait le rôle de l’Association ?

  1. Mettre en réseau et dynamiser la filière
  2. Faire connaitre la laine, ses nombreuses propriétés et les produits transformés
  3. Pérenniser la filière

A discuter dans un second temps :

  • Rôle de vente et de commercialisation de produits

Quelle serait sa couverture géographique ?

  • La Grande Région élargie avec le français comme langue de travail

A discuter dans un second temps :

  • Elargissement au niveau national : Belgique, France, Allemagne

Quels seraient les services offerts par l’Association ?

  • Mettre en réseau, animer et la dynamiser la filière
  • Accompagner les membres dans leurs projets (formation, développement, commercialisation)
  • Mutualiser les services de communication (dont présence sur des événements)
  • Sensibiliser, communiquer, informer, valoriser et promouvoir la filière laine et ses produits
  • Faire du lobbying au niveau politique, réglementaire et économique (sortir la laine de la catégorie sous-produit)

A discuter dans un second temps :

  • Centre de formation (tonte, tri, teinture, feutrage, …)
  • Mutualisation et/ou mise à disposition de matériel/équipement (ex. tonte)
  • Réalisation d’un espace témoin mobile
  • Implication dans la commercialisation (achat/vente) ? ex. Centrale d’achat
  • Rôle dans la collecte, le stockage et le transport

Quelle serait la structure de l’Association ?

  • GEIE ou Coop pour plus de transparence
  • Avec une équipe dédiée et autonome : un coordinateur administratif & financier, un accompagnateur de projets expert en laine, un responsable com & lobby.

A discuter dans un second temps :

  • Développer un réseau de personnes ressource pouvant intervenir ponctuellement
  • Développement d’expertise spécifique en interne ? (Juriste, vétérinaire, designer, …)

Quelle composition et quel type de gouvernance pour cette Association ?

Conseil d’Administration

  • Diversité et équilibres des points de vue (métiers, zone géographique, public/privé, …)
  • Le pouvoir est logé dans le CA avec mandat à l’équipe opérationnelle

Membres

  • Acteurs directement liés à la valorisation de la laine : éleveurs, tondeurs, transformateurs, producteurs, négociants, coopérative agricole, fédérations associations de développement territorial, syndicats ovins, acteurs aval de la filière (artisans, commerçants)
  • Les membres doivent, après analyse de leur candidature, signer une charte et payer une cotisation

Groupes de travail

  • Groupes de travail consultatifs
  • Groupes de travail thématiques et techniques

Partenaires

  • Privé / public
  • Acteurs qui ne souhaitent pas intégrer le Cluster mais qui ont un intérêt pour la filière
  • Acteurs hors de la zone de l’Association mais qui souhaitent y être liés
  • R&D
  • Politique, communauté de communes
  • Parcs naturels
  • Associations de consommateurs

Quelles pourraient être les sources de financements ?

Mix public/privé. Sources de recettes :

  • Cotisation des membres
  • Subventions publiques (-50%)
  • Financement participatif

A discuter dans un second temps :

  • Vente
  • Prestation de services (formation, accompagnement, études de marchés, définition de modèles économiques, success fee, …)

Et après ?

Les partenaires du projet DEFI-Laine vont travailler sur cette base pour avancer sur la définition de la structure et de ses moyens (humains et financiers). Une réunion sera organisée début 2020 avec les acteurs souhaitant s’impliquer dans cette structure.