Des nouvelles de la laine 91 – Décembre 2019

 

 

Cher professionnel, amateur ou amoureux de la laine,

Décembre, janvier… c’est souvent une période pour faire le point sur l’année qui se termine, et pour préparer ou imaginer l’année qui débute (oui, oui, c’est aussi une période pour se reposer, se retrouver, se tricoter un bon pull https://static.xx.fbcdn.net/images/emoji.php/v9/f57/1/16/1f609.png). C’est une période de changement ou d’évolution, souvent.

A la Filière laines, c’est particulièrement le cas cette année.

Côté actions : c’est le moment d’écrire le rapport de toutes les actions entreprises en 2019, de retrouver les photos, les articles, de finaliser les accompagnements en cours. Et c’est le moment de bien préciser les activités à mettre en place dans le cadre de la prolongation du projet Interreg DEFI-Laine, qui pourra continuer jusque juin 2021.

Nos premières formations “professionnalisantes” se sont très bien déroulées, c’est donc le moment des ajustements et évaluations… avant un programme plus étoffé et varié en 2020.

Et puis, cette année, il y a une importante transition à la direction de l’association. Maxime va remplacer Ygaëlle. C’est le moment de raconter ce qui s’est passé depuis presque 10 ans, d’expliquer le fonctionnement actuel de l’association pour, éventuellement, l’améliorer, de partager la “vision” des projets à venir.

Lorsqu’en 2010 l’idée de fédérer, conscientiser, coopérer autour de la laine germe dans la tête d’Ygaëlle Dupriez, c’est un peu comme un rêve fou. Et puis, au fil des années, avec une grande énergie, un optimisme à toute épreuve et une volonté de fer pour faire bouger les lignes autour de cette matière noble qui nous rassemble, Ygaëlle a réussi ce pari fou de mettre en place une filière laine. Aujourd’hui, c’est le moment pour elle de voguer vers d’autres projets, pour lesquels l’association lui souhaite tout le succès qu’elle mérite. Le conseil d’administration la remercie d’ailleurs très chaleureusement pour tout l’investissement qu’elle a mis dans la Filière laines durant toutes ses années. Elle ne quitte d’ailleurs pas tout à fait le bateau, puisqu’elle restera membre active du conseil d’administration.

La Filière laines accueille donc Maxime Delaite comme nouveau coordinateur, avec confiance et sérénité, pour travailler avec Florence et Romane, qui sont devenues de vrais “piliers” de l’association. Le conseil d’administration et l’équipe se réjouissent de commencer à travailler avec lui. Maxime a une forte expérience dans la coordination d’association et le développement de projets. Il est très en phase avec les valeurs de l’association sur le développement d’une filière de la laine intégrée, locale, durable profitant à tous ses acteurs et à la société. Preuve qu’il prend les choses très à cœur, on l’a même déjà vu tricoter (avec les bras ). Vous pouvez prendre contact avec lui (et lui faire part de tous vos souhaits pour la Filière laines) via : maxime@laines.be

Toute l’équipe de la Filière laines vous souhaite de très heureuses fêtes de fin d’année. Et, n’hésitez pas à faire un tour à la Boutique des laines si vous cherchez un cadeau qui a du sens, fabriqué par des artisans ou producteurs avec de la laine bien de chez nous https://static.xx.fbcdn.net/images/emoji.php/v9/f57/1/16/1f609.png.

2020 sera une belle année !

Le ruban est là, le fil peigné arrive !

Les accompagnements de porteurs de projets autour de la laine font partie des missions de base réalisées par la Filière laines. L’objectif est de rendre possible la valorisation des laines locales à travers de nouveaux produits ou activités, que ce soient par des entrepreneurs, industriels, designers, éleveurs, artisans,…

L’un des projets en cours est la réalisation d’un fil collectif en Est à laine mérinos à partir d’un ruban peigné. Celui-ci profitera à 7 productrices ayant chacune une finalité différente. Ce ne fut pas une mince affaire puisque c’est une première en Grande Région ! Un fil peigné n’avait plus été réalisé depuis de très nombreuses années avec la laine de nos contrées. Mais cette fois, ça y est… La laine a été lavée, transformée en ruban et filée. Le fil arrivera tout bientôt. Vivement le résultat final !

La Boutique des laines : horaire d’hiver

Dès le 1er janvier, la Boutique des laines adoptera son rythme hivernal en ouvrant uniquement les jeudis et vendredis, ou sur rendez-vous. Fermeture annuelle du 29 décembre au 5 janvier.

Contact : +32(0)63 57 77 02

Jusqu’au 18 janvier : Exposition Sam’crock à la Maison des laines

affiche de l'expo

Venez découvrir la nouvelle exposition de la Maison des laines ! Sam’crock aux fils de laine, fruit du collectif d’artistes Sam’Crock parti à la rencontre des moutons, des éleveurs, des tondeurs, des fileuses, des tricoteuses, d’une teinturière… et de leurs gestes qui transmettent et redonnent vie à la tradition !

Maison des laines, 21 rue de Transinne à Redu, ouvert les jeudis et vendredis de 10h à 17h (+ samedis 21 et 28/12).

Recherche de magazines à découper

Nous recherchons des magazines de voyage, de décoration ou de nature à donner, dans le cadre de l’une de nos formations. Merci !

Contact : Romane Pirotte – romane@laines.be – +32(0)63 57 77 02

Recherche de panneaux OSB et d’huile imperméabilisante à donner

panneau osb

Un nouvel espace sera bientôt disponible pour les formations (et le rangement ) à la Maison des laines. Pour finaliser son aménagement, la Filière laines recherche des panneaux OSB ainsi que de l’huile imperméabilisante pour plancher. Vous avez fini vos travaux et il vous en reste ? Nous nous ferons un plaisir de les récupérer et des utiliser

Contact : filierelaines@laines.be – +32(0)63 57 77 02

De la literie en laine confortable et durable !

A la Boutique des laines, vous avez la possibilité de venir tester les oreillers et un confortable matelas De Laine en rêves. Cette entreprise lorraine entend redonner à la laine de mouton sa place dans la literie haut de gamme. Toutes les tailles de matelas (confort, ferme ou souple) peuvent être commandées. Ils sont réalisés par cette coopérative, mêlant éleveurs, collectivité locale et personnel salarié formé à la production des matelas, coussins, oreillers, futons, etc.

Pourquoi dormir dans un matelas en laine ? D’abord, parce qu’on y dort très bien, nul besoin d’y compter les moutons https://static.xx.fbcdn.net/images/emoji.php/v9/f57/1/16/1f609.png. Car :

– La laine ne retient pas les poussières ni ne génère d’électricité statique ;

– La laine régule l’humidité produite par le dormeur et sèche rapidement ;

– La laine est très résistante au feu ;

– La laine isole autant du froid que du chaud, car elle assure une température constante ;

– La laine est hypoallergénique car en évitant de garder l’humidité elle évite la prolifération des acariens et moisissures ;

– La laine est naturelle, saine, renouvelable, biodégradable, facile d’entretien, solide ;

– Le matelas en laine, en plus de toutes ces qualités a un faible impact sur l’environnement et peut être remis à neuf tous les 10 ans.

Alors, vous essayez ? https://static.xx.fbcdn.net/images/emoji.php/v9/f57/1/16/1f609.png

Boutique des laines, 21 rue de Transinne à 6890 Redu
Ouvert jeudis et vendredis de 10h à 17h, samedis 21 et 28/12, et les samedis à partir de mars 2020.

Du ruban peigné à la Boutique des laines

Retrouvez notre tout nouveau ruban peigné, 100% Est à laine mérinos à la Boutique des laines. Couleur naturelle écrue.

La laine provient de deux élevages français spécialisés dans cette race à la laine très fine (moyenne à 23 microns) : le Gaec Salival en Moselle et l’élevage de Charles et Aline Robert en Meuse.

Après le lavage chez Traitex, en Belgique, la laine a été peignée chez Dumortier, dans le Nord de la France.

Boutique des laines, 21 rue de Transinne à 6890 Redu

Ouvert jeudis et vendredis de 10h à 17h, samedis 21 et 28/12, et les samedis à partir de mars 2020.

La laine, très utile pour fabriquer sa marmite norvégienne

marmite norvégienne

La marmite norvégienne est un procédé de cuisson lente réalisé dans un récipient lui-même contenu dans un réceptacle isolant. Cette technique permet de réduire considérablement la consommation d’énergie pour cuire des plats même mijotés. Un très chouette article de 1917 nous parle de son principe, sa construction et son utilisation. Rendez-vous sur https://laines.eu/la-marmite-norvegienne-son-principe-sa-construction-son-utilisation/ Bien entendu, la laine est un isolant idéal pour ce type de ‘’marmite’’. Que ce soit sous forme de laine lavée, de laine cardée, de panneaux d’isolant, de couvertures usées…

Les formations 2020 à la Maison des laines

A la Maison des laines, le pôle « Formations » prend de plus en plus de place. Et au vu de l’enthousiaste suscité par les premières formations, c’est une très bonne chose ! Notre objectif continu est d’augmenter les connaissances techniques de tous ceux et celles qui veulent créer des produits, des œuvres, des activités, autour des laines locales.

Voilà le premier menu pour 2020 :

  • Initiation aux machines à tricoter du 24 au 28 février 2020
  • Machines à feutrer « Groovi » et « Gentle Roller » : du 7 au 8 mars et du 4 au 5 avril 2020
  • Design de produits en feutre industriel de laine locale : les 11,13,18 mars et 8 avril 2020
  • Initiation à la teinture végétale : du 14 au 17 avril 2020
  • Initiation au feutre : création d’une pochette simple : du 23 au 24 mai 2020
  • Perfectionnement aux machines à tricoter du 25 au 29 mai 2020
  • Feutre : Shibori : du 27 au 28 juin 2020
  • Initiation à la teinture végétale : du 20 au 23 juillet 2020
  • Feutrage d’une toison entière : du 25 au 26 juillet 2020

Seront au menu très prochainement :

  • Perfectionnement au feutrage manuel
  • Up’cyclaine : couture/récupération d’anciens lainages
  • D’autres formations aux machines à feutrer

Beaucoup d’autres thématiques de formations viendront s’intégrer dans le courant de l’année 2020.

Toutes les informations sont en ligne sur https://laines.eu/fablaines/. Mais Romane répondra avec plaisir à vos questions via romane@laines.be ou au +32(0)63 57 77 02

8 et 9 février : festival Exceptio’laines

Exceptio'laines : affiche

Briey (en Meurthe-et-Moselle, tout près de la frontière belge) accueillera le festival Exceptio’laines les 8 et 9 février. Il sera dédié aux artisans de la laine.

Vous êtes producteurs de produits en laine ? Rejoignez les exposants, il reste encore quelques places !

Informations : https://www.facebook.com/exceptiolaines/

Contact : exceptiolaines@gmail.com

Collecte de laine au Parc Naturel des deux Ourthes

Dans le cadre du projet DEFI-Laine, le Parc naturel des deux Ourthes a créé une collecte de laine mensuelle.

Vous êtes propriétaire de moutons et vous ne savez pas quoi faire de votre laine ? Voici la solution.

Amenez votre laine chez Jean-Christophe Vossen (0494/89.40.50) au n°27 à Montleban de 17h à 19h aux dates suivantes : 23/01, 20/02, 19/03, 16/04, 14/05 et 11/06.

Votre laine sera pesée, évaluée, vous recevrez un reçu et DBC wool, le négociant, vous enverra votre payement par virement.

Vous ne possédez pas de curons ? Vous pouvez vous en procurer chez J-C Vossen ou dans l’un des recyparcs du territoire du Parc naturel (Houffalize, La Roche-en-Ardenne, Gouvy, Tenneville et Sainte-Ode/Bertogne) dans les boîtes prévues à cet effet (voir ci-contre).

Vous avez des questions concernant cette collecte ? N’hésitez pas à contacter Pierre-Emmanuel Gillard, chargé de mission au Parc naturel des deux Ourthes, au +32(0)61 21 04 06 ou via p.e.gillard@pndo.be.

Un coup de pouce pour Fleurs de laine

Fleurs de laine est une initiative de valorisation de la laine d’Est à laine mérinos de troupeaux d’Alsace. Son objectif est de développer une filière locale en créant de nouveaux fils et une gamme de vêtements en laine. Isabelle Norboge, la productrice qui est derrière Fleurs de laine, a besoin d’un soutien de trésorerie pour lancer sa nouvelle production.

Pour la soutenir, rendez-vous sur https://www.okpal.com/la-laine-locale-une-pepite-inexploitee

Une étude sur nos garde-robes

global wardrobe study

Pour beaucoup, il peut être surprenant que notre amour pour les vêtements exerce un impact énorme sur l’environnement mais aussi sur ce que les designers, les marques et les détaillants produisent. Une étude de la Woolmark propose une analyse de nos habitudes de consommation vestimentaire, et plus précisément la place qu’occupe la laine dans notre garde-robe. Retrouvez l’article (en anglais) sur Woolmark. Vous y apprendrez par exemple que : « Les vêtements en laine sont parmi ceux conservés le plus longtemps dans une garde-robe, lavés le moins fréquemment et ils ont tendance à survivre grâce à la revente ou au changement de propriétaire’’. Ou que la présence de laine dans la garde-robe féminine est passée de 8% en 2012 à 12% en 2018. Et encore, que 9% des vêtements en laine des hommes ont plus de 10 ans, contre 3% des vêtements dans les autres fibres.

Laine Rebelle, la filière laine d’un territoire

3 produits de laine rebelle

Laine Rebelle a été créée pour redonner vie à la filière laine des races locales de brebis des Préalpes d’Azur. France 3 a réalisé un reportage à découvrir ici.

Le tricot, une affaire d’hommes

En Islande, les hivers sont longs et froids. C’est une période propice pour s’adonner à un art ancestral : le tricot, pratiqué aussi bien par les hommes que par les femmes. Un reportage sympathique à voir ici .

Ouvreuse/cardeuse à donner

Cardeuse de 1950 située à Beffe (Rendeux).

Contact : martine-jack@hotmail.com

L’association “Filière laines” cherche à valoriser localement les laines produites localement.

Elle a pour cela 5 grands objectifs :

  • conscientiser le consommateur/citoyen à la valeur de la laine et à l’importance de cette filière ;
  • préserver le travail des éleveurs ovins, professionnels et amateurs ;
  • pérenniser le savoir-faire des artisan(e)s et travailleurs ;
  • préserver et générer de l’activité autour des transformations de la laine ;
  • rendre toute son utilité contemporaine à cette ressource naturelle, noble et durable qu’est la laine.

La Filière laines souhaite, à terme, trouver, appuyer ou susciter des valorisations de la laine tant au plan industriel que semi-industriel et artisanal. La valorisation de la laine peut en effet être un outil de développement local durable.

Autour de ces objectifs, la Filière laines propose des actions de sensibilisation du grand public (stands, site internet, valise pédagogique, dépliants, animations, etc.), de la formation des acteurs (visites d’études, conseils, formations), l’accompagnement technique et économique de tous les projets de produit ou d’activité autour des laines locales, et enfin des actions transversales (label, expositions, boutique de producteurs, Maison des laines, etc.).

Son réseau d’acteurs, de bénévoles, de participants, de personnes intéressées est composé d’éleveurs (amateurs et professionnels), tondeurs, designers, entreprises, artisans, associations, musées, entreprises, artistes, étudiants, particuliers, pouvoirs publics, enseignants, etc.

Le conseil d’administration de la Filière laines est composé de Joëlle Vandenbussche (artisane), Karine Thollier (artisane, ex-commerçante de fils à tricoter et chimiste), Marianne Raes (ingénieure agronome chargée de projets de développement Nord/Sud ovins), Charlotte Marembert (designer maille, teinturière, costumière et initiatrice de Myrobolan – teintures naturelles et artisanales), Hélène Ghyselinck (agronome, gestionnaire de réserves naturelles), Caroline Lemahieu (crocheteuse et productrice de la Chouette laine), Nadine Bosmans (feutrière – Feutre vagabond), Karin De Knop (maître assistante en tissage à la Haute école Francisco Ferrer), Virginie Impens (aide-comptable), Ygaëlle Dupriez (coordinatrice de la Filière laines et initiatrice de La Laine des coccinelles) et Véronique Corman (plasticienne, feutrière et productrice de chaussons pour A pas feutrés).

Toute personne qui souhaite donner un coup de main à notre travail, dans quelque domaine que ce soit, est la bienvenue !

Informations : filierelaine@laines.be – 0032 (0)63 57 77 02 – www.laines.eu

Si vous ne souhaitez plus recevoir « Des nouvelles de la laine », merci de simplement nous le signaler.

La Filière laines est soutenue par la Wallonie et par le Feder (Interreg VA Grande région).

Filière Laine
Ygaëlle Dupriez,
Coordinatrice
Fixe: +32 63 57 77 02
Portable: +32 472 31 55 52

Facebook

 

 

2020-01-17T12:17:07+01:00Des nouvelles de la laine|