Pour ou contre la teinture végétale ? La Navette 22, p 19 à 23

Pour ou contre la teinture végétale ? Débat animé par Jean Dufour, chef des ateliers de teinture  de la Manufacture Nationale des Gobelins

C’est une question brûlante, à laquelle les créateurs textiles tentent de répondre. Voici de larges extraits du débat  qui a eu lieu à Cordes, au cours du stage de formation professionnelle, pendant la semaine de teinture animée par Jean Dufour.

Gilbert Delahaye : Il faut reconnaître que le problème de la teinture (chimique ou naturelle) se pose dans bien des ateliers de création textile. Il n’est pas question ici de vouloir remplacer la teinture chimique  (celle dont les applications sont purement industrielles) par une teinture naturelle qui poserait d’énormes problèmes d’approvisionnement en ma­tières premières. Nous  parlerons uniquement de la teinture destinée à la coloration des fibres employées en création textile et plus particulièrement en tapisserie. Le problème est donc le suivant : faut-il préférer les colorants de synthèse (teinture chimique) aux colorants naturels (teinture végétale) lorsqu’on effectue certains travaux en création textile et plus particuliè­rement en tapisserie ?

Parmi les arguments des créateurs qui sont hostiles aux teintures naturelles (et qui  généralement  ne  les  connaissent pas !), on entend souvent dire : « la teinture végétale, ça ne tient pas »… ou encore « en teinture végétale, vous vous limitez dans le nombre des couleurs » … Mais le plus grand reproche (sérieux celui-là) que l’on pourrait faire à la teinture végétale, c’est de ne pas « posséder » « ses » teinturiers, c’est-à-dire des professionnels sérieux qui accepteraient de teindre à façon pour les créateurs, avec des colorants naturels, comme il existe des teinturiers qui teignent à façon avec des colorants  de  synthèse.

L’article complet est visible dans le PDF ci-dessous.

Pour ou contre la teinture végétale, La Navette 22

La Filière laine a fait de nombreuses recherches pour trouver les ayants droits de la revue afin de demander leur autorisation de publication, sans succès. Si un lecteur a connaissance d’un ayant droit de cette revue, la Filière laine l’invite à la contacter à l’adresse suivante : filierelaine@laines.be

2018-08-31T11:05:36+00:00La Navette, Teinture|